Exposition Helsingborg - 1955

Exposition internationale des arts appliqués
de l’habitation et de l’aménagement intérieur (section française)
Helsingborg (Suéde)
1955
 
Le catalogue
Un catalogue  de 56 pages à la facture très soignée a été édité à cette occasion. Il rappelle les objectifs de relogement et d’aménagement intérieur des appartements et maisons individuelles destinés à la classe moyenne en France.
Le député et ancien ministre Eugène Claudius-Petit présente le programme ambitieux de construction de 240 000 logements par an. Il termine son introduction par les propos suivants : « Les architectes se sont adaptés aux conditions nées d’une situation sans précédent. Ils ont animé la reconstruction et la construction d’un esprit nouveau. Le plan des logements, l’implantation des immeubles, l’urbanisme ont tenu compte du soleil, et lui ont rendu sa place, de l’espace et de la nature, et ont ramené l’arbre et la verdure au milieu de la cité. Les ensembles ont redonné la dignité au logement des hommes. La ville radieuse a commencé à devenir réalité ».
Organisation.
L’organisation est encadrée par « Le comité français des expositions », établissement public qui organise des expositions ou assure une présence françaises aux expositions internationales depuis 1920. Outre M Claudius Petit, on peut citer entre autres dans le conseil de direction et le commissariat général de l’exposition : Mlle Marie Louise Cordillot, inspectrice de l’enseignement ménager familial de la ville de Paris (originaire du département du Cher, elle connait bien La Borne, Jacqueline et Jean Lerat), M. Marcel Gascoin, président de l’Association des créateurs de modèles de série, M. Herbst, président de l’Union des artistes modernes, M Paul Breton, commissaire général du salon des arts ménagers, M Marcel Roux, architecte, etc. .
Les participants.
Les architectures présentées sont celles de Le Corbusier (La cité radieuse à Marseille), de Pierre Vivien à Boulogne sur mer et de Jean Prouvé (maison préfabriquée en aluminium).
L’aménagement de chaque pièce est détaillé. On peut distinguer un bahut de Charron, un éclairage de Mouille, la chaise PHI de Roux et Debarge, un tabouret de cuisine d’Ad Hoc, etc.
Les éléments de décoration sont, outre la céramique détaillée ci-dessous,  représentés par un bois sculpté de François Stahly, un vase en verre de Thuret, des reproductions de Pablo Picasso, de Manessier, Vasarely,etc..
Céramique.
Elle est représentée par des émaux de Briare, des porcelaines de Pillivuyt, un dallage de Sourdive, un service en faïence de Jean Luce, des carreaux de céramique par « les quatre potiers », une pièce d’Elisabeth Joulia, des « poteries » de Jacqueline et Jean Lerat
Un pichet de Jacqueline et Jean Lerat est reproduit. Il s’agit d’un grès au sel.
Le Cher est donc représenté par deux artistes et une entreprise.
Remarques
L’ensemble présenté est cohérent, mélangeant production de séries et pièces d’usage ou de décoration produit par les créateurs eux mêmes. Le graphisme de la brochure est particulièrement soigné et moderne. L’ensemble apparait en avance sur son temps et il semble que cette modernité ait bien été comprise des pays du nord qui ont su la faire monter en gamme, l’industrialiser et s’organiser pour la promouvoir.

 

Propulsé par Drupal