Le Musée du Berry à Bourges met la céramique de La Borne en réserves

Ceram_FR: 

 

Le musée du Berry (musée de la Ville de Bourges)  a commencé une rénovation de la présentation de ses collections. Il posséde plusieurs oeuvres de Jean et Jacqueline Lerat (voir galerie çi-dessous). Celles ci qui étaient encore visibles il y a quelques mois ont été mises dans des caisses. 

La récente installation de trois salles de peinture du XVII, XVIII et XIXème siècle peut faire croire que les musées de Bourges sont sur la voie du renouveau. En effet quelques œuvres exceptionnelles tel le Christ en croix attribué à Philippe de Champaigne ont été restaurées et sorties des réserves.

Cette récente démarche démontre surtout  la possibilité pour les services de la ville et l’équipe technique de faire des installations de qualité à partir des maigres ressources mises à leur disposition. En effet le patrimoine des musées de Bourges est considérables (90000 objets et documents) mais reste en partie méconnu car non inventorié. A l’inauguration monsieur le Maire a dit «Enfin Bourges dispose d’un vrai musée !!!». Ce n’est pas si simple !

En effet un certain mépris et un manque d’attention des municipalités successives depuis 50 ans ne permettent pas à des actions ponctuelles de redresser une situation calamiteuse.

La création du musée Estève en 1987  a permis de présenter une collection significative de peinture de la deuxième moitié du XXème siècle. Mais des relations difficiles avec les ayant-droit ont bloqué son développement.

Par ailleurs cette récente modernisation s’est faite aux dépends de la collection ethnologique inspirée par Georges-Henri Rivière et d’un ensemble exceptionnel de céramiques. N’allez plus au musée du Berry pour voir les grès de La Borne, ceux-ci sont en caisse ! A terme ils pourraient être réinstallés à l’hôtel Lallemant qui abrite les collections d’art décoratif de la ville. Les artistes de La Borne y trouveront ils leur compte ?

La réflexion politique d’ensemble sur les musées de Bourges reste proche de zéro. C’est une opportunité pour la future  municipalité issue des urnes en mars 2014 de reprendre les choses en main  en définissant des objectifs « ambitieux » malgré une situation financière difficile. La réflexion pour donner aux musées de Bourges leur place dans une politique de réappropriation de  l’histoire de la ville par ses habitants, de développement économique et d’attractivité reste à engager. Dans le domaine de la céramique la place est à prendre en France et en Europe !

Photos: 
Propulsé par Drupal