Fontana, fentes et céramistes

Le céramiste et peintre Lucio Fontana (1899 - 1968) a eu une grande influence sur les arts de la deuxième moitié du XXè siècle. Son oeuvre est très présente dans la revue "Aujourd'hui". Dans le numéro 26 d'avril 1960 (page 31 à 33) Gillo Dorfles présente ses recherches si souvent renouvelées. Il souligne sa place de précurseur en libérant en Italie la sculpture de la figuration. Une de ses initiatives qui a interpelé les regards a été ses coupures et ses trous dans  ses peintures et ses céramiques. Chez Fontana, il y a violence. La rétrospective de son oeuvre au Musée d'art moderne de la ville de Paris (25 avril - 24 aout 2014) permet de parcourir cet univers surprenant pour des visiteurs trop cartésiens. La présence de céramiques dans une exposition parisienne, un rêve à vivre.

Jacqueline Lerat

Sculpture aux trois fentes (1960)

 

Jacqueline Lerat dès les années 1950 a pris en compte les leçons de Fontana. Elle revient à la fin de sa vie dans le carnet violine n°3 au début de l'année 2003 sur le domaines des fentes qui marquent certaines de ses sculptures: "Fontana, ces grandes formes trouées. Je ne  vivais pas ces fentes comme des blessures mais comme l'obligation d'une ouverture parce qu'étouffement alors que pour la peinture il y avait lacération". Trouer une pièce creuse est un geste très ancien du céramiste qui perce le contenant fermé pour qu'il n'explose pas au moment de la cuisson.

Chez Jacqueline Lerat, la fente serait elle seulement respiration? Elle permet certes de faire communiquer intérieur et extérieur. Elle évolue avec ses sculptures depuis les années 1960 jusqu'au dernières oeuvres. Elle devient avec le temps plus subtile, parfois érotique.

 

Jacqueline Lerat

Colonne triangulaire(1993)

Jacqueline Lerat

Haut de "Colonne" (1995)

 

La fente (sans parler des craquelures de la matière dans la céramique contemporaine) peut être éclatement, sécheresse du sol, tremblement de terre, sexe féminin, regard. Les artistes tel Miguel Barcelo qui utilisent la terre pour leur sculpture aiment dépecer, ouvrir...Cette thématique pourrait être largement illustrée. Deux exemples montrent ci après la richesse des opportunités.

Claude Champy

Détail d'une falaise (2013)

 

Daniel Pontoreau

Tête

La fente n'est ni trou ni ouverture! Le trou est l'alternative à la fente. Il se déploit dans les trois dimensions. L'ouverture a elle un rôle fonctionnel. Elle permet d'accueillir un liquide, des fleurs...

Jacqueline Lerat

Un trou dans le "Chateau japonais" (Années 1970)

Ces mises en relation entre des vides à travers la matière constituent un champ particulier de l'art céramique. Elles constituent des signes plastiques que la lumière hésite à pénétrer. Par leur diversité, elles nous ouvrent de vastes univers imaginaires qui mériteraient des études pluridisciplinaires.

Propulsé par Drupal