Trois jours à Londres

Londres est une ville merveilleuse, propre où le plus cher cotoie le gratuit. J'y ai séjourné du 30 mars au 1 avril 2016. J'ai privilégié le British museum, le Victoria et Albert museum et quelques galeries situés sur le trajet du métro de la Picadilly line. Les musées sont presque gratuits et offre des services de restauration et de toilettes d'un rapport de qualité-prix exceptionnel.

La présentation de la céramique a été mon but essentiel pour comprendre la vision du monde anglo-saxon.vis à vis de ce média.

Logeant près du "British" l'étage de l'Extrème-Orient a été ma première visite: la Chine, la Corée et le Japon. La collection de céramique chinoise d'un généreux donateur est une accumulation d'un ennui mortel. C'est l'archétype d'une présentation et d'une collection qui à mon avis n'a plus aucune raison d'être. La présentation de la Corée m'a beaucoup plus intéressé. En particulier un ensemble consacré aux jarres "Joseon" mérite l'attention. Ces pots lunaires sont pour moi depuis longtemps un des sommets de la céramique. Un très bel exemplaire est présenté. Il est accompagné d'une petite notice sur Bernard Leach et Lucie Rie. Une photo montre cet exemplaire avec Lucie Rie. A coté de jeunes artistes Coréens proposent des fragments, des dessins et une alternative barroque. Sur 10 m2 les liens entre un passé glorieux, des stars anglaises et la jeune création sont réunis. Quell intelligence!

 

Propulsé par Drupal