Deux trèfles à quatre feuilles

A l'occasion de la présentation de l'année "JJ Lerat 2018" , mon ami Michel Bertin, ex agronome statisticien reconverti dans l'aquarelle et la reliure, m'a rendu le livre de Paul Eluard "A  Pablo Picasoo" achevé d'imprimer le 18 décembre 1944 à Genéve.

Le livre, magnifiquement reliè se préte encore plus à être savouré. En tournant les pages, j'ai trouvé deux tréfles à quatre feuilles.

En 1945, Jacqueline et Jean sont fiancés. Jacqueline m'avait parlé du don de mon père qui lui ramenait parfois de son aller-retour  La Borne-Henrichemont pour le ravitaillement, un trèfle à quatre-feuilles. gages de bonheur.

La couverture est légérement tachée par de la terre. Il a été retrouvé en 2009 dans la bibliothèque  de Jacqueline. Il comporte de nombreuses photos et reproductions de dessins et de tableaux. Quel chance pour un artiste d'avoir un ami poéte comme Eluard.

Il écrit dans le poème "si tu aimes ":

Et le nuage le plus vague

La parole la plus banale

L'objet perdu

Force-les à battre des ailes

Rends les semblables à ton coeur

Fais-leur servir la vie entière.

Ces textes, ces dessins, ces peintures, quels effets pouvaient ils avoir sur de jeunes artistes, fous de céramique et perdus dans la forêt en 1945? 

Bourges le 25 janvier 2018

 

 

 

 

 

 

Propulsé par Drupal